Côte d’Ivoire-AIP/ La chefferie traditionnelle d’Odienné réfute les allégations d’ingérence

Odienné, 6 nov 2020 (AIP)- Le chef de canton d’Odienné et roi du Kabadougou, Lanciné Touré, a réfuté, jeudi 5 novembre 2020, les allégations faisant état d’ingérences de sa part dans certaines affaires notamment en matière administrative et de police.

« Mes fils depuis Abidjan m’appellent et s’inquiètent de ce que je ferais libérer des contrevenants à la loi. Des rapports me parviennent également d’ici de ce que j’aurais envoyé un tel ou un tel intervenir auprès de la police ou de la gendarmerie. Désormais si un tel cas se présente à vous, gardez la personne. Je me déplacerai moi-même pour que cette personne confirme devant vous qu’elle vient de ma part »,  a déclaré M. Touré, face à une délégation de la police locale qu’il rencontrait à son domicile.

L’autorité traditionnelle, lors de la rencontre, a spécialement démenti  la rumeur qui court selon laquelle il aurait décidé de ce que les motocyclistes de la cité soient exemptés du paiement de la vignette notamment.

« Qui suis-je pour empêcher l’Etat de recouvrer les taxes avec lesquels il construit le développement dans les villages, les villes, partout en Côte d’Ivoire», s’est-il interrogé avant d’appeler les agents des forces de sécurité à accomplir leur mission, en saisissant tout engin dépourvu de vignette et d’une assurance, jusqu’à l’acquisition et à la présentation de ces documents.

Le chef Lanciné Touré a appelé à la préservation de la bonne entente et de la compréhension mutuelle qui a toujours prévalu, quand les circonstances le permettent, entre agents des forces de sécurité et les populations. Il a invité les responsables de ces forces à toujours prendre attache avec lui avant de croire aux paroles d’un quelconque qui les approcherait en son nom.

Le commissaire de police d’Odienné, Célestin Goly, accompagné de ses collaborateurs étaient au domicile du chef de canton pour exprimer sa reconnaissance aux autorités traditionnelles, pour leurs actions d’appui qui ont permis de préserver un climat social apaisé, dans la localité, spécialement lors du processus ayant conduit à l’élection du président de la République.

(AIP)

kg/ask

AIP Béoumi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *