Côte d’Ivoire-AIP/ Les gros camions de marchandises prennent d’assaut la zone portuaire

Abidjan, 05 nov 2020 (AIP)- Les gros camions de transports de marchandises ont envahi la zone portuaire pour la reprise de leurs activités après des moments d’accalmie à la veille et au lendemain de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, selon le constat fait par l’AIP.

Le mercredi 04 octobre 2020, notre équipe de reportage a même eu toutes les difficultés pour sortir de l’embouteillage créé par ces camions venus de diverses zones en vue de s’approvisionner en marchandises.

«Depuis le jeudi 29 octobre 2020, nous attendons que la situation se normalise pour la reprise de nos activités. Actuellement, c’est chose faite avec la proclamation des résultats. C’est pourquoi, vous voyez tous ces camions alignés, car chacun veut être servi», a indiqué l’un des conducteurs de ces gros camion, Keïta Moussa.

Ces opérateurs économiques se bousculent pour charger soit des produits pétroliers ou alimentaires, soit de l’engrais, ou des hydrocarbures, etc.

Au moment où des camions sont dans l’attente de chargement, d’autres attendre leur tour pour décharger leurs cargaisons notamment les matières premières agricoles (café, cacao, hévéa). Plusieurs dizaines de camions chargés de sacs de cacao sont alignés le long des voies bordant la zone portuaire à Vridi, où se concentrent la plupart des exportateurs, ce jeudi 05 novembre 2020 dans la matinée.

Ces camions, obligés de stationner aux abords de la voie, occasionnent depuis lors des embouteillages dans les environs, provoquant la colère chez plusieurs usagers. Sur place, des vigiles assurent la régulation des entrées et sorties des camions dont les produits sont acceptés par les exportateurs.

En outre, la zone portuaire est animée par les travailleurs des entreprises qui sont présents à leurs différents services. Les dockers se bousculent pour franchir l’entrée de la zone maritime portuaire pour le déchargement des navires.

Le port d’Abidjan, un des principaux d’Afrique de l’ouest, est le poumon économique de la Côte d’Ivoire, assurant 90% de ses échanges extérieurs. C’est aussi la porte d’entrée pour l’approvisionnent des pays de la région dépourvus de façades maritimes à savoir le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

(AIP)

bsp/fmo

Adrienne EHOUMAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *