Mutilations génitales féminines : La Côte d’Ivoire enregistre un taux de prévalence de 36,7% (Ministère)

Abidjan, 11 sept 2020 (AIP) – Le représentant du ministre du Plan et du Développement, Dr Hinin Moustapha, a révélé que son pays enregistre un taux de prévalence, encore élevé, de 36,7% de mutilations génitales féminines, lors de l’atelier sur le 8ème programme de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) visant à améliorer les conditions de vie des populations.

Ce programme, signale-t-on, porte sur la réduction de la mortalité maternelle, la lutte contre les violences basées sur le genre, la promotion et l’employabilité de la femme.

Le représentant du ministre du Plan et du Développement a également révélé que la Côte d’Ivoire enregistre, par ailleurs, un niveau élevé de fécondité et une forte mortalité maternelle et infantile.

Ce 8è programme avec l’UNFPA vise à accompagner la Côte d’Ivoire dans son développement sur la période 2021-2025, notamment en l’aidant à mettre fin aux décès maternel évitables, aux besoins non satisfaits en planification familiale et au mariage des enfants et aux mutilations féminines, selon le représentant résident du l’UNFPA, Caspar Peek.

(AIP)

Apk/kp

AIP Bongouanou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.