Côte d’Ivoire-AIP/International/ La COVID-19 compromet des services de santé essentiels en Afrique (OMS)

Abidjan, 06 nov (AIP) – La pandémie de COVID-19 a porté un coup sévère à des services de santé clés en Afrique, faisant craindre que certains des principaux problèmes sanitaires du continent s’aggravent, rapporte l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son bulletin publié le jeudi 05 novembre 2020.

Une étude préliminaire de l’OMS menée dans 14 pays et portant sur cinq indicateurs de services de santé essentiels, comprenant la consultation externe, l’hospitalisation de patients, l’accouchement en présence de personnel qualifié, le traitement des cas confirmés de paludisme et la fourniture d’un vaccin pentavalent combiné, révèle une chute importante de la prestation de ces services entre janvier et septembre 2020 par rapport aux deux années précédentes.

« La pandémie de COVID-19 a eu des retombées indirectes et dangereuses pour la santé en Afrique. Dans la mesure où les ressources de santé sont fortement concentrées sur la COVID-19, à quoi s’ajoutent la peur et les restrictions affectant le quotidien des gens, les populations vulnérables font face à un risque croissant de passer entre les mailles du filet », a affirmé Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Même avant la pandémie de COVID-19, la mortalité maternelle en Afrique sub-saharienne était à un niveau inacceptable, représentant environ les deux tiers des décès maternels dans le monde en 2017.

Des données préliminaires indiquent que la COVID-19 va probablement exacerber les défis sanitaires auxquels les femmes font face et une nouvelle analyse révèle que les accouchements en présence de personnel qualifié ont chuté dans les 14 pays.
(AIP)
cmas

AIP Anyama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.