Côte d’Ivoire-AIP/Le Bureau d’information sur le crédit, un projet pour une meilleure accessibilité au crédit bancaire

Abidjan, 11 août 2020 (AIP)-Le Bureau d’information sur le crédit (BIC), dont le démarrage du projet a été effectif en 2016 dans l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) est considéré comme le principal instrument pour permettre une accessibilité au crédit bancaire pouvant induire une baisse du coût du crédit.

Développant cette ‘’problématique sur l’accès au crédit’’ jeudi 10 septembre 2020 au cours d’une rencontre avec les médias, le directeur général de CréditInfo-Volo, Sambaré Amadou chargé de la mise en œuvre du BIC a précisé que  cet instrument permet une réduction de la durée du traitement du dossier du client et des garanties exigées ainsi qu’une amélioration de la qualité du service et de la relation avec les institutions financières et les autres adhérents au système de partage d’informations sur le crédit.

Pour les établissements de crédit et de systèmes financiers décentralisées, il constitue un outil efficace d’analyse, d’évaluation et de gestion des risque qui permet d’anticiper le surendettement des emprunteurs, de prendre de meilleures décisions pour l’octroi des crédits, de réduire l’asymétrie d’information et d’information et d’augmenter le volume des crédits avec une amélioration de la qualité du portefeuille.

Pour l’économie nationale, il contribue à l’amélioration du financement des agents économique à moindre coût, du fait de ses avantages pour les emprunteurs et les prêteurs. Il contribue également à renforcer  l’efficacité de la supervision de l’activité de crédit, notamment la prévention du surendettement et à la maîtrise du risque systémique.

Intervenant au nom du ministre de l’Economie et des Finances, le directeur de cabinet adjoint, Bamba Vassogbo s’est réjoui de la tribune qui a permis de sensibiliser les populations ivoiriennes sur le nouveau dispositif régissant la demande et l’offre de crédit et d’encourager les populations à s’inscrire résolument dans cette nouvelle dynamique.

Il a annoncé que les efforts déployés depuis la mise en place du BIC ont permis d’atteindre d’importants résultats avec 2 968 811 personnes référencées à fin 2018 pour 3 052 000 au 31 mars 2019.

«Ces résultats, il convient de le noter pour s’en féliciter, dépassent largement l’objectif de 712 000 personnes retenus à fin 2017. L’indicateur « accès au crédit » est donc passé au vert en 2018 et ce, pour la première fois, avec un score de 72 contre 26 l’année d’avant, permettant, ainsi, d’assurer le maintien de l’éligibilité de la Côte d’Ivoire au programme MCC », s’est-il réjoui.

La Côte d’Ivoire a été le premier pays de l’UMOA où un bureau d’information a été agréé et l’opérateur Creditinfo Volo a démarré ses activités en février 2016.

(AIP)

bsp/tm

Adrienne EHOUMAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.