Côte d’Ivoire-AIP/ Le comité de gestion participative des forêts classées de Brobo officiellement installé

Bouaké, 17 sept 2020 (AIP)- Le préfet de la région de Gbêkê et du département de Bouaké, Tuo Fozié, a procédé mercredi 16 septembre 2020 à l’installation officielle du comité de gestion participative des forêts classées (CGP-FC) de Kouabo-Boka, Boka-Go et Soungourou situées dans la sous-préfecture de Brobo.

L’installation de ce comité, qui s’est traduite par la remise officiellement de son arrêté de création au sous-préfet de Brobo, Ouléi Louis-Bonaventure qui en est le président, marque le démarrage officiel de ses activités.

Le premier responsable de l’administration dans la région de Gbêkê a donc saisi cette occasion pour inviter ses membres, en particulier, les communautés riveraines des forêts classées de Kouabo-Boka, Boka-Go et Soungourou à participer pleinement aux travaux de cette plateforme de concertation et de prise de décision.

Il les a, en outre, exhortées à s’impliquer activement dans la réussite du projet de reboisement auquel elles sont parties prenantes afin que Brobo soit un modèle dans le combat en faveur de la sauvegarde et de la reconstitution du massif forestier ivoirien. « J’attends de vous des résultats », a-t-il recommandé.

Créés par arrêté préfectoral, les comités de gestion participative des forêts classées sont des cadres de concertation et de prise de décision de l’ensemble des parties prenantes de la gestion des forêts classées, notamment, les populations riveraines, les organisations de la société civile (ONG) et les agents de la société de développement des forêts (SODEFOR).

Plusieurs missions leurs sont assignés. A savoir, informer les populations sur l’aménagement des forêts, participer à la mise en œuvre des activités de sensibilisation et de protection des forêts classées, participer à l’exécution des travaux en vue d’améliorer les conditions d’existence, rendre compte trimestriellement des actions menées et des résultats obtenus à l’administration forestière et gérer les conflits éventuels.

La mise en place de ces comités de gestion participative des forêts classées s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’investissement forestier (PIF) financé par la Banque Mondiale dans le but de réhabiliter les forêts classées et le parc national de Taï. La composante 1 de ce projet prend en compte les forêts classées dans les régions du N’zi, le Moronou et le Gbêkê.

Selon le responsable technique de cette composante 1 du PIF, Yapo Jean-Baptiste Constant, l’objectif est d’accroître le niveau des reboisements réalisés avec l’appui financier de la BAD, notamment, dans la région de Gbêkê et précisément dans la sous-préfecture de Brobo. « Il s’agit d’accroître le stock forestier à travers le PIF pour passer de 9 000ha à 12 000 voire 13 000ha dans le Gbêkê précisément à Brobo », a-t-il indiqué.

(AIP)

rkk

AIP Agnibilekrou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.