Cote d’Ivoire –AIP/Mise en place à Aboisso d’un comité local de pilotage de ciblage des ménages pauvres

Aboisso, 03 sept 2020 (AIP)- Un comité de pilotage de ciblage des ménages pauvres dans le cadre des filets sociaux productifs a été mis en place, mercredi 2 septembre 2020 à Aboisso.

Ce comité comprend des chefs de quartiers, des représentants de femmes, des chefs de service social, des directeurs d’écoles primaires, entre autres. Il a pour mission de mettre en place des sous-comités locaux de ciblage (SCLC) au niveau des quartiers concernés, de participer au renforcement de capacités des membres des SCLC sur le processus et les outils d’identification des ménages les plus pauvres par le canal des travailleurs sociaux, de participer à l’identification des quartiers à prendre en compte dans le projet.

La supervision des séances d’apurement des listes des ménages les plus pauvres pré-identifiés et l’appui des séances de  restitution communautaires sont aussi des tâches assignées au  comité.

Les bénéficiaires devront être des personnes pauvres ayant moins de 350 FCFA ou 750 FCFA par jour,  a fait savoir le directeur régional de la Protection sociale du Sud-comoé, Ernest Koffi N’da.

Pour les communes de Tiapoum et d’Aboisso, ce sont respectivement 400 et  1858 ménages qui seront identifiés pour bénéficier des filets sociaux dont la gestion est confiée aux sous-préfets dans leurs différentes circonscriptions administratives.

Les objectifs assignés à ces filets sociaux sont  d’aider à nourrir, soigner, scolariser et créer des activités génératrices de revenus au profit de la famille, a révélé M. N’da.

Le programme filets sociaux productifs (PFSP) est une initiative du Gouvernement ivoirien qui a bénéficié en 2015 d’un appui technique et financier de la Banque Mondiale. Il intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection sociale (SNPS) adoptée en mai 2014 et qui consiste en l’octroi d’allocations trimestrielles non remboursables de 36 000 F CFA. Les personnes désignées bénéficieront de ce programme pour une durée de trois ans, a-t-on appris.

 

(AIP)

akn/ask

 

 

 

 

AIP Adiaké

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.