Côte d’Ivoire-AIP/Le Conseil du café cacao du Tonkpi récompense ses meilleurs producteurs et coopératives

Man, 28 oct 2020 (AIP) – La délégation régionale du Conseil du café cacao du Tonkpi, a célébré mardi 27 octobre 2020 à Man, son meilleur producteur, venant de Danané, Ousmane Sawadogo, et sa meilleure coopérative, Coop-CA-UDAN de Mahapleu, pour l’année 2019-2020.

Selon le délégué régional du Conseil du café cacao, Doumbia Siaka, cette célébration de l’excellence s’inscrit dans le cadre des journées nationales du café cacao (JNCC). Il s’agit pour le Conseil de reconnaître le mérite de ceux qui font plus d’efforts dans le secteur de la production du café et du cacao.

« Aujourd’hui nous avons à célébrer dans la catégorie de meilleure coopérative, Fidèle Tendrebeogo, président du conseil de la société coopérative Coop-CA-UDAN et Ousmane Sawadogo, dans le panthéon des meilleurs producteurs de la région. Un succès auquel a déjà goûté son frère Tiéndrébéogo Fidèle », a souligné Doumbia Siaka.

La meilleure société coopérative de la région du Tonkpi a reçu du Conseil du café cacao, un diplôme, un tricycle, 16  » cacaobitchés « , 20 serpettes, 150 hectares de fongicide, 100 hectares d’insecticides et un atomiseur.

Quant au meilleur producteur Ousmane Sawadogo, il part  avec un diplôme, un tricycle, 10 » cacaobitchés « , quatre serpettes, 75 hectares de fongicide, 50 hectares d’insecticides et un atomiseur.

Les deux lauréats ont traduit leur reconnaissance à la délégation régionale du Conseil  du café cacao, au ministère de l’Agriculture  et du Développement rural ainsi qu’à l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), pour l’encadrement dont ils ont bénéficié de la part de ces structures étatiques. Ils ont promis faire mieux en visant également les prix nationaux.

La meilleure coopérative, rappelle-t-on, a été désignée entre autres, sur la base de sa bonne organisation et structuration, son engagement à la certification, la quantité et la qualité des produits ainsi que les actions sociales initiées pour l’amélioration des conditions de vie des producteurs.

Quant aux producteurs, ils sont déclarés meilleurs  entre autres, sur la base de la qualité, ainsi que la quantité de leur production qui doit être supérieure à 15 tonnes. Ils doivent également avoir des parcelles tracées avec des documents légaux.

(AIP)

amak/ask

 

AIP Béoumi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.