Côte d’Ivoire-AIP / Les chefs traditionnels de Nassian instruits sur leur mode de désignation et leurs obligations

Nassian, 03 oct 2020 (AIP) – Le sous-préfet de Nassian, Bity Bawa Tanguy, a instruit les chefs traditionnels de sa circonscription administrative sur leur mode de désignation et expliqué leurs obligations en vue d’une bonne gestion des villages.

Jeudi 01 octobre 2020 à la salle de conférence de la préfecture, le sous-préfet de Nassian s’est d’abord prononcé sur le mode de désignation des 13 chefs de villages de sa circonscription. Selon lui, les cadres et les jeunes ne doivent pas interférer dans la désignation des chefs de villages. C’est leur l’interférence dans cette désignation qui occasionne toujours des conflits de succession.

« Le village étant une entité administrative, les populations réunies désignent leur chef. Un procès-verbal (PV), la liste de présence et une lettre sont adressés au sous-préfet qui ,à son tour rend, compte au préfet. Une enquête de moralité sur le nouveau chef est alors diligentée par la gendarmerie et les eaux et forêts. Après cette enquête, un arrêté de nomination et une carte d’identification lui sont attribués », a expliqué Bity Bawa Tanguy, ajoutant que le chef de village est nommé à vie et a un rang protocolaire et est protégé par la loi.

Le chef, a ajouté le sous-préfet, peut toutefois être destitué s’il est visé par une sanction pénale, piétine les règles de l’État, les us et coutumes.

Il est apolitique et ne peut également pas exercer un mandat électif, a dit l’administrateur civil, précisant que le chef de village, selon la loi, n’est pas obligé de résider au village, mais, il peut y désigner un représentant.

Des registres en guise de journal ont été remis à la fin de la formation aux chefs afin de contrôler à bien leur travail.

(AIP)

nkf/kkf/kp

AIP Béoumi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.